Graphisme

Tips pour travailler en harmonie avec un graphiste

Livraison de vos contenus

Veillez à fournir au graphiste les contenus dans les formats dans lesquels il vous les demande. Par exemple, ne lui envoyez pas un fichier publisher s’il vous demande un fichier texte ou un word. Il a ses raisons pour vous demander un fichier texte (ça lui permettra de travailler plus rapidement et cela vous fera économiser sur les dépenses, au lieu de les alourdir, si le travail prend plus de temps que prévu parce qu’il n’a pas accès aux contenus).

Dans le même ordre d’idées, séparez-bien dans la livraison des contenus, les textes et les visuels (photos et logos). Extraire une photo d’un fichier word prend du temps supplémentaire et est rarement gage de qualité de la photo (elle sera dans une taille trop petite pour être exploitable par le graphiste).

Essayez d’être clair dans vos directives et dans la manière dont vous agencez les contenus que vous envoyez. Si c’est par mail, votre message doit avoir un objet qui reprend le contenu du message. De même si vous envoyez les fichiers lourds par des plateformes comme WeTransfer.

Corrections de vos contenus

Il est de votre responsabilité de corriger les contenus pour qu’ils soient corrects. Si plusieurs personnes de votre équipe doivent donner leur avis, collectez ces avis pour n’envoyer qu’un seul message au graphiste. Surtout quand il s’agit de modifications au document. Chez nous, en général, le prix que nous vous remettons englobe une correction (car nous partons du principe que tout le monde a droit à l’erreur). Vérifiez bien plutôt deux fois qu’une que votre demande de modification englobe les avis de tout le monde et est complet par rapport aux remarques qui ont été apportées. Parce que si vous avez oublié ne fut-ce qu’une lettre (un s à un pluriel par exemple), même si à vous ça parait minime, pour le graphiste, ça implique parfois des conséquences plus lourdes, parce qu’il doit ouvrir le fichier pour le corriger et refaire une exportation du document. En gros, un s à enlever ou à ajouter sur des corrections déjà validées, c’est au moins 15 minutes de travail pour le graphiste : lire votre mail, ouvrir le fichier, repérer l’erreur dans le document, la corriger et exporter un pdf de validation, vous envoyer le pdf pour validation. Si cette correction n’est plus englobée dans vos corrections, ça sera une facturation supplémentaire pour vous.

Pour nous communiquer les corrections, nous vous recommandons la fonction commentaires dans Adobe Acrobat Reader (le lecteur que vous utilisez pour lire votre pdf). Cette fonction permet de repérer très vite les endroits à corriger et évite les risques d’erreur de retranscription de la correction, puisqu’il suffit de copier-coller la correction à apporter pour l’intégrer dans le document à corriger. Certains clients investissent dans le logiciel Incopy d’Adobe, qui est encore plus performant au point de vue des modifications, mais nous n’obligeons pas les clients qui ne l’ont pas à investir dans ce programme. Adobe reader est gratuit et déjà très performant à ce niveau.

Gestion de vos documents

Le graphiste n’est pas votre secrétaire : vous êtes censés archiver, conserver et organiser les documents qu’il vous envoie, surtout quand ce sont vos sources (par exemple vous avez envoyé le logo d’un sponsor au graphiste. De grâce ne le contactez pas un an plus tard pour lui demander de vous envoyer ce logo, ce n’est pas son job). Par ailleurs, les documents finaux (les pdf pour impression) que le graphiste vous livre sont précieux, car ils vous permettront, par exemple, pour un imprimé, de refaire le même travail si nécessaire, sans devoir passer par lui. Nous archivons ces documents chez nous pendant un an. Passé ce délai, nous n’avons plus d’obligation de les conserver.

Orientation client

Dernier petit truc : le document créé, qu’il soit numérique ou imprimé, doit correspondre aux besoins de votre cible (c’est la raison pour laquelle c’est la première question prioritaire à laquelle on doit répondre en amont de tout projet). Les besoins et les attentes de votre cible ne sont pas nécessairement les vôtres. Gardez-le toujours à l’esprit quand vous travaillez sur le document et tenez compte que c’est la spécialité du graphiste de traduire visuellement votre message pour le rendre attractif et lisible en fonction de votre cible.

Trucs & astuces

Retrouvez quelques articles pour vous aider à vous y retrouver dans tout ce qui concerne les sites web : noms de domaines, hébergement, CMS, CSS, arborescence, mots-clés et bien d’autres choses encore.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :